Le 15 décembre, le temps se couvre pour Christophe B., déjà six fois condamné, quand il se fait prendre au volant alors qu’il a fumé du cannabis et qu’il y a des traces d’un peu de cocaïne dans son urine.

Hier, le jeune homme, défendu par Me Florine Michel, n’en mène pas large : héroïnomane récurrent, il a déjà eu des ennuis avec la justice et sa dernière sortie de prison date du 24 décembre 2009. Comme il ne veut pas être jugé tout de suite afin de peaufiner sa défense, c’est la question de sa mise en détention qui se pose. Détention provisoire réclamée par le procureur Dabin. « Avant, je n’ai rien foutu de ma vie, je n’ai été qu’en prison ; là, depuis la fin de l’année dernière, ça va mieux. Je suis avec ma femme, j’élève notre fils, âgé d’un peu moins d’un an, durant la semaine parce qu’elle travaille. Et tout le week-end, je bosse dans le nettoyage industriel », explique le jeune homme. Il admet déraper de temps en temps : « Jamais quand je m’occupe de notre enfant mais, pour me guérir, il me faudrait une vraie postcure ». Le procureur Dabin insiste : « Il a conduit avec du cannabis et de la cocaïne dans le corps, je crains la réitération d’un tel comportement ».
Me Florine Michel prône la remise en liberté sous contrôle judiciaire : « La prison n’est pas la solution, ni pour lui, ni pour la société. Il faut l’obliger à se soigner, l’aider dans sa réinsertion, le laisser fêter le premier anniversaire de son fils en famille ».

Remise en liberté.w
D.S.

Tags: conduite

| Fil RSS des commentaires pour ce billet

Les commentaires sont clos.