Ouest-France “Jugé le 24 décembre, un Cannais condamné à trois ans ferme pour trafic de drogue” Un joyeux noël pour cet habitant de Cannes, et une unique audience dans le tribunal. Ça a pas plu aux magistrats de devoir se déplacer le jour de noël et ils l’ont fait savoir : 3 années de prison!!! Certes il ne s’était pas fait livrer que du cannabis, mais quand même… Trois ans pour des produits qu’une prohibition inutile continue à interdire, c’est dur. Il travaillait pourtant notre Cannais, ce qui n’a pas empêché la condamnation disproportionnée. Un noël mémorable. Pas de doutes : on est bien en fRANCE.

Midi-Libre “Il cultivait des plans de cannabis au fond de son jardin” Mais quel criminel on a là! Vite la corde et la potence! Non, mieux, ressortez nous la bonne vieille guillotine! Trêve de plaisanterie : habitant de Maureilhan de 32 ans, ça ne lui aura pas réussit d’avoir voulu sortir du trafic noir et de produire lui même son canna… Parce que c’est pas avec 4 plants qu’il aurait fait fortune ce pauvre homme! Comme quoi, parfois vaut mieux aller choper dans la cité d’à côté, c’est moins risqué. Son procès aura lieu le 21 février selon la presse, on suivra (on essaiera) son affaire.

Google News “Pays-Bas: la police interpelle des planteurs de cannabis grâce à la neige” On les croyait ouvert, mais non, ça c’était avant ! La neige est tombée, mais pas que! Mais comment ont-ils repéré ces jardins d’intérieur (indoor) ? Et bien simplement par déduction : il doit y avoir des lampes dans les greniers de ces citoyens, car les autres toits sont blindés de neige et pas ceux-là! Sous ceux-là c’est pas de tomates qu’ils doivent faire pousser… alors on va l’arrêter car il refuse de payer le prix des les coffee locaux et d’ainsi engraisser l’État hollandais. Conclusion, évitez le grenier si vous faites pousser en hiver! Pensez plus bas, la cave c’est plusse mieux!

Le Parisien “Du cannabis et un fusil à pompe retrouvés” Saint-Just-en-Chaussée, dans l’Oise, dans une espèce de cave. Heureusement pour le responsable, car selon la presse, “Difficile d’identifier le propriétaire, puisque cet endroit est libre d’accès. (…) Une enquête est en cours”

L’infurmazione Pulitica Corsa “« Air Cannabis » : pas d’appel pour Casanova” Souvenez-vous, l’affaire Casanova, pas le Don Juan, l’autre… “L’ancien président de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Corse-du-Sud, Gilbert Casanova” qui a pris 8 ans ferme ne fera pas appel. Le commerçant en beu par hélico, politicien accessoirement à ses heures, espère un aménagement de peine dés 2011! Pour une fois qu’un VRAI criminel est enfermé, ce serait dommage de le voir sortir, non? Mais ce serait pas étonnant de le voir sortir très vite, les gens comme lui ont du pognon en masse, ils achètent tout, même les magistrats… Mais chuuut! C’est un corse, je vais me faire couper les doigts et je pourrai plus taper sur le clavier pour vous faire des revues de presses croustillantes hihihi!!! (dernière phrase à prononcer avec l’accent corse)

Le Télégramme “Dinan. Culture de cannabis à domicile” Une prochaine fois il s’abstiendra de piquer des téléphones portables dans la salle d’attente de son toubib… Pour un pauvre téléphone de merde, une serre complète mise à jour. Quel dommage! Heureusement il a été relâché, et il sera jugé plus tard. Pour sa culture, il lui dit adieu et bonne année aux flics qui seront bien enclins de fumer sa beu à sa place (ou pas!).

Le Courrier du Sud “Saisie de cannabis dans une maison mobile” On traverse l’Atlantique, et c’est au Canada que ce fait d’hiver se passe tabernacle! A Saint-Hubert (pas 41) c’est plus 4 plants, mais une cinquantaine qui ont été barbotés par les keufs en chemises rouges et noires à carreaux! Alors eux ils comptent les feuilles… Et ce serait selon leurs dires “environ 500 grammes de feuilles de cannabis et de l’équipement servant à la production pour une valeur d’environ 15 000$” (à dire avec l’accent québécois cette fois). Le proprio (24 printemps) a été interpellé puis relâché, il comparaîtra plus tard.

Courrier Laval “Perquisitions à Sainte-Rose et Auteuil” Toujours outre Atlantique, de ce côté ci d’Amaruka, on aime pas trop le cannabis, on le diabolise, un peu comme en fRANCE me direz-vous ? Enfin bref : là bas ils ont besoin de 5 patrouilles pour “huit personnes arrêtées et saisie de cannabis, haschisch”. Après les événements du dernier G20 à Toronto, on sait la violence dont sont capables les keufs par là bas. Et quand on parle de culture de chanvre on n’échappe pas au spectacle des invasions de maisons d’une brutalité inimitable (je plaisante, les sarkeufs sont pas mal non plus dans le genre…) Ils appellent ça des «entrées dynamiques», nous on appelle ça de l’abus tout simple. Étonnant : «Les opérations se sont bien déroulées, personne n’a été blessé» selon la presse.

Cyberpresse “L’ERM arrête trois suspects” A Trois-Rivières cette fois, toujours au Canada, “l’Escouade régionale mixte de lutte à la drogue” après une enquête fastidieuse qui fait suite à une grosse saisie 6 mois plus tôt, trois personnes ont donc été inquiétées. C’était 2300 pieds de beu qui avaient à l’époque été détruits. Plus de détails à la source.

Radio-Canada “Gangs des rues – 6 personnes arrêtées” Ils m’en font des beaux des gangs, les journaleux qui ont écrit ces lignes, tiens! Voir comment cette presse (de droite) présente les choses rassure un peu, mais pas tant que ça. “Les policiers ont saisi une livre de cannabis, du crack, des balances, des ordinateurs, des cellulaires et plus de 5000 $ en argent comptant.”… Sans commentaire supplémentaire.

Sud-Ouest “Puyôo : un kilo de résine de cannabis saisi” On retraverse l’océan, et on se retrouve à Puyôo, dans le sud. (Pyrénées Atlantique) Pas en reste les gendarmes français avec 1kg de cannabis! Comme ils servent plus à rien d’autre qu’à descendre les chats des arbres, ces militaires des campagnes, ils ont pas du être déçus. D’ailleurs sans leurs chiens qu’ils droguent sans scrupules, (ils le choisissent pas, eux… les chiens) ils auraient rien trouvés vu qu’ils sont même incapables d’en reconnaître l’odeur. En bref, suite à un contrôle routier bien puant, utilisant les fameux tests salivaires complètement inefficaces et surtout menteurs car ils détectent des remontées de THC chez des conducteurs qui ont pas fumé depuis des mois, ils sont tombé sur un transporteur qui avait en sa possession 10 plaquettes de 100 grammes cachées dans le moteur. Venant d’Espagne, ce chauffeur de poids lourds originaire d’Orthez aurait mieux fait de passer par une autre route. Jugées en comparutions immédiates jeudi 23 décembre, plus de nouvelles de ce chauffeur et de la personne à qui il devait livrer 400 grammes du kilo, mais on imagine bien qu’ils ont prit cher.

La dépêche “Le chiffre : 184 – Conduite > Conducteur chargé” Moins grave, un jeune toulousain en scooter conduisait sous alcool (0.86g/l), a aussi avoué avoir fumé un joint. Son passager avait quant à lui un peu de chichon dans ses poches. GAV pour tous les deux.

Et en vrac :

Aux îles Canaries, la garde civile espagnole a saisi 1 tonne 5 de shit dans un camion, près de Tenerife. Toujours à Tenerife, 1,9 kilos de shit dans une voiture, et deux personnes ont été plus qu’inquiétées. A Genève, 52 plants d’intérieur ont été découverts, et le propriétaire de l’appartement et du chanvre a été incarcéré. Et en Lybie, on parle en quintaux… 17 de ces quintaux, de haschich, trouvés par les brigades locales de Tobrouk.

Tags: revue de presse

| Fil RSS des commentaires pour ce billet

Les commentaires sont clos.