Prison : 65 grammes saisis à Saint-Brieuc, et 46 grammes dans une prison canadienne

Le télégramme : Faire entrer 65 grammes de canna en taule n’est pas anodin. Au prix ou se revend le produit (2 à 10 fois plus cher que dans la rue) on comprend que c’est un business lucratif, et là les flics ont pas vraiment apprécié mais n’ont pas été surpris, ils surveillait ce membre associatif depuis un moment, mais pourtant, il n’était jamais fouillé… Bénéfice du doute pour ce bienfaiteur pas si altruiste que ça. Ce fait date du 11 décembre, et l’homme a été jugé certainement très sévèrement pour cet acte qui devrait pourtant, si les choses étaient “normales” être considéré comme humain. Les conditions de détentions en fRANCE sont telles que fumer un joint devrait être le plus naturel des droits…

Cowansville : c’est sur une femme et dans des circonstances différentes que les 46 grammes de shit ont été saisis au pénitencier de Cowansville, le 12 décembre dernier… Différentes mais tout aussi graves pour l’intéressée. Et qu’on ait traversé l’Atlantique ne change rien au problème qui n’est pas tel que la presse le présente : les conditions de détentions sont dures, et fumer en prison pour certains détenus est plus qu’utile, devrait être plus qu’autorisé. D’ailleurs, il fut une époque dans des pays, où les détenus pouvaient cantiner du chanvre, qui était bien moins coûteux que le tabac, alors produit de luxe!

Marseille – 270 personnes arrêtées

Le nouvel Obs : c’était le 20 décembre, 5 jours avant noël que le bilan a été effectué. Une opération complexe de police (78 petites actions en tout) appelée le “Plan Brennus” a eu lieu, et a été fructueux pour ces derniers policiers : quelques 60 kilos de shit et des armes ont été saisis avec en bonus, 3,5 kilos de cocaïne! De quoi faire la fête pour ces fonctionnaires! Selon la presse, les flics ont “contrôlé 17.000 personnes, fouillé 13.500 véhicules et 2.650 espaces publics, parmi lesquels des halls d’immeubles, des parties communes, des caves, des toits et même des gaines d’aération” et le résultat est là… Mais où vont donc aller se fournir les marseillais cette année? Pas de souci en fait, car si cela paraît énorme, ce n’est qu’un tout petit pourcentage en rapport avec ce qui est consommé, vendu, etc. Donc une petite pénurie certes, mais pas longue et pas si grave que cela.

Meyzieu, Villeurbanne – Un revendeur plutôt acharné

Lyon Capitale : le 28 décembre à 20heures, les keufs contrôlent un automobiliste à Meyzieu, près de Lyon, enfin contrôlent… Essayent quoi, parce que ce dernier s’est violemment rebellé, et a commencé par percuter un véhicule appartenant à l’autorité concernée, jette au passage 330 grammes de beu (joli cadeau…) et s’enfuie. Rattrapé il aurait soit disant frappé un des flics (pauvre chou) avant de se faire maîtriser. Et la perquisition ajoutera au dossier 117 grammes de cannabis, et 130 grammes de cocaïne (mais qu’on-t-ils tous avec la coke?) sans oublier d’ajouter ses économies, maigres pourtant : 500 euros! Le jeune homme a été jugé le 31 décembre pour ces faits.

Châlons, Vitry-le-François – Guerre aux drogues et tout l’toutim

L’union : le parquet se targue de “ne laisser rien passer” pas même un simple joint pourtant inoffensif, “et particulièrement les toutes petites quantités”, pendant que des personnes ivres déambulent dans les rues en vomissant toute l’agressivité (pour certains) que l’alcool leur apporte, et sans vraiment risquer grand chose. Tout le monde est concerné, et la tolérance zéro est de mise dans ces bleds de Champagne, où la boisson du même nom cause nombre d’accidents de la route et violences en tout genre, alors que le cannabis, lui, reste sans risques. Bien sûr on ne parle pas ici des personnes non habituées qui par exemple, prendraient le volant après une toute première prise de cannabis en grosse quantité, mais bien des personnes responsables; mais qu’importe, tout le monde doit aller dans le même panier, et les amalgames sont évidemment et logiquement légion. Il faut dire que par là-bas, la police a tellement rien à foutre qu’elle préférera aller emmerder le petit consommateur que de s’attaquer aux vrais délinquants, comme pour reprendre l’expression d’un fonctionnaire lucide sur le sujet, cela n’est que de la bâtonnite, en d’autres termes, c’est pour faire du chiffre! Bravo!

Suisse, Italie – Une bonne saisie pour faire remonter les chiffres!

Romandie News : 30 décembre, un chien policier renifle plus de 7 kilos de shit dans deux endroits : plus de 2 kils dans un train, à la douane suisse – italienne, à Chiasso, et le reste au domicile du propriétaire du shit. Dans le train “Le haschich était dissimulé à l’intérieur de plaques en bois d’une scelle de chameau” puis “dans des tuyaux de bois judicieusement fermés” “Les policiers ont dû recourir à des perceuses pour sortir (…)” [le shit]. Placé en détention préventive, il risque un maximum pour ce produit aux vertus multiples et bénéfiques pour pas mal de monde, mais hélas diabolisé et accusé de bien des maux aussi bien en Italie qu’en Suisse ou en fRANCE…

Grandes Canaries – 1200 kilos de shit trouvés sur un zodiac

AtlasInfo : La guardia civile espagnole n’a pas été sans reste ce 15 décembre, quand elle a interpellé ce bateau de plus de 5 mètres de long, rempli selon la presse de plus d’une tonne de haschisch. Cette quantité qui vient s’ajouter aux 1500 kilos découverts par la même police (pas les mêmes agents, faut pas charrier) dans un camion près de Tenerife… et monte les enchères à 2 tonnes 7…

Corse – 12 mois ferme pour simple détention de 360 grammes de shit

CorseMatin : l’exemple ne fait aucun doute, et le racisme n’y est pas non plus pour rien, sans aucun doutes. Ce marocain habitant Barcelone, va payer cher les 15 joints qu’il fume par jour, et les quelques grammes ramenés à cet effet pour tenir le coup chez ses parents qui vivent sur l’île de beauté, mais pas de clémence. Qu’il en ait destiné un peu pour en vendre n’est pas le problème, et cela fait un consommateur supplémentaire dans les geôles françaises…

Tags: bâtonnite, saisie

| Fil RSS des commentaires pour ce billet

Les commentaires sont clos.