Jenkins Austin / Nouvelles du réseau Nord-OuestL'ex-procureur John McKay

OPB News (original en anglais)

Le débat sur la légalisation de la marijuana à Washington ferait naître certaines alliances inhabituelles… Lors d’une audition parlementaire mercredi, les législateurs ont entendu l’épouse du bien nommé «Prince du pot» canadien. A commencer par l’ancien procureur fédéral qui l’a inculpé.

Juste avant le début de l’audience, une scène étrange s’est déroulée. Jodie Emery, épouse du militant pour la légalisation de la marijuana, vendeur de graines, Marc Emery, a approché l’ancien procureur John McKay.

Jodie Emery: «Je veux que vous sachiez que je vous remercie d’avoir pris la position que vous avez.»

Elle a remercié l’homme qui a signé inculpation de son mari. Aujourd’hui, McKay est un critique virulent de la prohibition du cannabis.

McKay affirme que la prohibition est un échec politique qui a conduit à un ”gangland violent à la frontière américano-mexicaine.

John McKay: “Nous avons absolument du sang sur nos mains, ce sang coule à cause de la demande la marijuana, criminalisée par le gouvernement..”

McKay et Emery ont témoigné devant le Comité du budget de la Chambre de Washington en faveur de la décriminalisation du cannabis. La proposition à l’Assemblée législative de vendre de la marijuana dans les magasins d’alcools d’État est morte. Mais les bailleurs n’abandonnent pas.

Ils vendent l’idée comme quoi ce serait un moyen de générer des fonds nouveaux pour le budget de l’Etat en difficulté.

Les opposants sont des chefs de la police de Washington et des shérifs.

Washington cannabis bill (HB 1550)

Tags: jodie emery, john mckay, usa

| Fil RSS des commentaires pour ce billet

Les commentaires sont clos.