Source

 

Etats-Unis: le Maryland entame une procédure de légalisation du cannabis à usage thérapeutique

Retour
Le 17 août, des fonctionnaires ont indiqué qu’un programme de légalisation du cannabis à usage thérapeutique, dans le Maryland mettrait la distribution du cannabis aux mains des chercheurs, ce qui rendrait ce produit disponible à un nombre limité de patients. Les membres d’un groupe de travail commissionné par l’Etat, afin d’étudier et d’élaborer une nouvelle législation relative au cannabis à usage thérapeutique, ont indiqué qu’ils proposeraient un plan qui régule sévèrement la distribution et l’usage pour rester en dehors des préoccupations fédérales et éviter l’abus observé dans d’autres Etats autorisant la prescription médicale et les dispensaires de distribution.

Le Dr. Joshua M. Sharfstein du Maryland Department of Health, président de ce groupe a dit : « je ne dirais pas que c’est le légaliser, au sens général. C’est une porte, étroite que l’on espère bénéfique. Nous reconnaissons qu’il y existe des avantages et des risques potentiels. » La chambre des députés, cette année, a voté une loi qui établit ce groupe de travail et qui permet aux consommateurs de cannabis d’être acquittés, par un juge, de la peine de possession illégale dans la mesure où ils peuvent prouver la nécessité médicale.

Pour plus d’information :
www.washingtontimes.com/news/2011/aug/17/marylands-marijuana-program-would-be-conscientious/print/

(Source: Washington Times du 17 août 2011)

 

Science: le génome de la plante cannabis est séquencé

Retour

Une compagnie du Massachusetts a indiqué qu’elle fournirait le génome du cannabis afin d’aider à comprendre son potentiel thérapeutique. Kevin McKernan, le fondateur de Medicinal Genomics, à Marblehead, a indiqué que l’industrie du cannabis à usage thérapeutique pourrait utiliser ses données afin de fournir des plants de cannabis destinés aux pathologies des patients.

« Les éléments génétiques sont peu connus, » a indiqué Monsieur McKernan de Medicinal Genomics qui s’associera avec des compagnies pharmaceutiques pour explorer les composants de la plante. » La compagnie pourrait, par exemple, utiliser la carte génétique de la plante pour créer une plante qui produirait en plus grande quantité certains de ces composants comme le cannabidiol.

Pour plus d’information :
www.upi.com/Top_News/US/2011/08/18/Genetic-code-of-marijuana-to-be-published/UPI-26931313688674/
articles.boston.com/2011-08-18/news/29901462_1_sequencing-cannabis-genetic-blueprint

(Sources : UPI of 18 August 2011, Boston Globe of 18 August 2011)

 

Grèce : le gouvernement envisage de décriminaliser la possession de drogue pour un usage personnel

Retour

Le ministre de la Justice Miltiadis Papaioannou, pour le gouvernement grec, a fait une proposition de décriminalisation des drogues. Il doit la présenter au comité des Affaires sociales du Parlement. La possession de drogues serait dépénalisée si elle ne touche que le consommateur. La réforme est destinée à réduire le nombre des jeunes consommateurs et le trafic de substances illégales.

La proposition indique que la culpabilité serait réduite si la personne peut prouver que la culture et/ou la possession de cannabis ne sont destinées qu’à son usage personnel. Au lieu de prononcer une peine de prison, les cours pourraient ordonner de participer à un programme de traitement de désintoxication et une surveillance psychologique. Le trafic de drogues reste un délit.

Pour plus d’information :
www.talkingdrugs.org/decimalisation-of-drugs-in-greece

(Source : Talkingdrugs.org du 3 août 2011)

 

En bref

Retour

Science: douleur
Les chercheurs de l’Université Nationale d’Irlande, à Galway, se sont intéressés au rôle du système endocannabinoïde réduisant la douleur dans des conditions de peur. Ils ont trouvé que les niveaux de l’endocannabinoïde 2-AG (2-arachidonoylglycérol) et de l’anandamide augmentent dans l’hippocampe des rats mis dans des conditions d’expérience de peur. (Source: Ford GK, et coll. Pain. 22 août 2011)

Science: sclérose en plaques
La substance VCAM-1 représente une des molécules les plus importantes impliquées dans la migration des leucocytes à travers la barrière sanguine, ce qui est une étape essentielle du développement de la sclérose. Les scientifiques de l’Institut Cajal de Madrid, Espagne, ont montré que dans le modèle animal de la sclérose, l’infection par le virus Theiler, l’anandamide arrête l’expression du VCAM-1 des cultures des cellules endothéliales du cerveau, et que cet effet est transmis par l’activation des récepteurs CB1. Ainsi, les cannabinoïdes pourraient ralentir le développement de la sclérose. Source: ( Mestre L, et coll. J Neuroinflammation 2011;8(1):102.)

Science: sécurité du THC
Ces dernières années, des chercheurs du Centre for Psychiatry de West Haven, Etats-Unis, ont conduit plusieurs études sur le THC injecté par intraveineuse. Ils ont évalué la sécurité de ce produit, par injection intraveineuse, en onze études portant sur 266 patients (14 schizophrènes et 226 sujets sains, dont 76 étaient des consommateurs réguliers de cannabis), 351 infusions de THC et 226 infusions d’un placébo. Un seul incident sérieux s’est produit, et les chercheurs ont conclu que « si la sélection des sujets est soignée, les risques sont relativement faibles. » (Source: Carbuto M, et coll. Psychopharmacology (Berl). 16 aout 2011. [in press])

Science: Obésité
Des scientifiques de différentes institutions françaises se sont intéressés à la fonction du système endocannabinoïde des sujets obèses. Après la prise d’un repas, les niveaux de l’anandamide endocannabinoïde baissent significativement chez les sujets dont le poids est normal, alors qu’aucun changement significatif n’a été observé chez les sujets obèses. Ceci pourrait du à une satiété insuffisante chez les sujets obèses. De manière similaire, les niveaux de peptide YY ont significativement augmenté, seulement chez les sujets de poids normal. Les scientifiques ont conclu que l’anandamide et le peptide YY sont perturbés chez les sujets obèses. (Source: Gatta-Cherifi B, et coll. Int J Obes (Lond). 16 aout 2011. [in press])

Science: grossesse
Des chercheurs de l’Université de Caroline du Sud, États-Unis, se sont intéressés à l’effet d’exposition au THC sur le système immunitaire des souris enceintes. Ils en en conclu que leurs données montrent « pour la première fois, que l’exposition au THC pendant la grossesse entraîne un dysfonctionnement profond des cellules T, et que les enfants dont la mère a consommé du cannabis pendant la grossesse présentent un risque augmenté de dysfonctionnement du système immunitaire. (Source: Lombard C, et coll. J Pharmacol Exp Ther. 11 août 2011)

 

Un coup d’œil sur le passé

Retour

Il y a un an

Il y a deux ans

http://www.cannabis-med.org/

Tags: bulletin, iacm

| Fil RSS des commentaires pour ce billet

Les commentaires sont clos.