Le site Cannaway relève un papier du NPA, datant de juin…
“DROGUES : UNE SEULE SOLUTION, LÉGALISATION !”
(version poireau)

Alors, que doit-on voir là ?
Une simple stratégie politique pour séduire les quelques millions de français consommateurs réguliers et irréguliers de cannabis (et ceux qui ne consomment pas mais que le bon sens fait pencher en faveur de la souplesse des lois concernant cette plante), idée à laquelle le NPA tournera le dos dès que l’occasion se présentera ? Ou bien est-ce un point réel du programme du Nouveau Parti Anticapitaliste ? Très bonne question!

Depuis que le vote existe, les grandes promesses électorales sont en quelques sortes devenues une coutume. On a été habitué à ça et tous les présidents en devenir, qui ont obtenu le résultat qu’ils espéraient : la présidence de la France, en ont usé à gogo… À un tel point que quand la totalité d’un parti prétend qu’il faille légaliser le cannabis, on est en droit de se méfier et de s’imaginer que cela n’est rien de plus qu’encore une promesse supplémentaire, intenable.

Le NPA s’exprime donc en juin dernier sur ce sujet dans un article publié sur leur site et pour eux, en tous cas pour Antoine Boulangé, l’auteur de ce papier, c’est la “seule solution”… Article illustré par un dessin de Faujour qui aurait tendance à détendre l’atmosphère si ce sujet ne nous tenait pas tant à coeur sur TDME… A faire sourire par contre, là je dis pas…

Bon ils n’ont pas signé l’appel à manifester lors de la dernière Marche Mondiale du Cannabis mais sur l’article cité plus haut, ils parlent en revanche du 18 joint. On remarque en lisant cet article, qu’ils soulignent qu’ils sont les seuls avec Europe Écologie Les Verts (qui ont signé l’appel à manifester lors de la Marche Mondiale, eux en tout cas) à se positionner clairement sur cette idée. Ce qui est vrai (mis à part pour Cannabis Sans Frontières par exemple, mais ce parti n’a rien à voir au niveau effectifs d’adeptes, avec le NPA, ce qui ne lui retire aucun charme ce n’est pas la taille qui compte paraît il…) pour les gros partis comme le PS, où même si une majorité des représentants sont pour une réglementation contrôlée, il reste quand même certaines âmes relativement revêches à l’idée même de parler de la marijuana (Ségo par exemple…).

C’est vrai aussi à droite, avec l’UMP qui est plus ou moins divisé sur le sujet, à tendance contre quand même, hein, la droite ça reste la droite, la répression, le serrage de vis (et de moteur par la même occasion), les riches d’abord, la récompense des entreprises ambitieuses à buts très lucratifs (voire uniquement lucratifs), la carotte pour faire avancer, et le bâton pour taper quand la carotte ne fonctionne plus…

Comparé à la gauche qui est plus souple, plus tournée vers le peuple et ses composantes individuelles, le partage et le social, le respect de la Terre avant celui du pognon…
Du moins tout ça est vrai, en surface…
Car en profondeur, on ne retrouve plus grande différence entre la Gauche et la Droite, si ce n’est leurs représentants (j’oublie le centre, mais le centre c’est une déformation de la Droite… qui ne veut plus s’appeler Droite).
Droite, Gauche, Droite, Gauche, Une, Deux, Une, Deux… Non par pitié, arrêtons de parler de Gauche et de Droite et même de Centre, pour parler de politique, de stratégies connues, et de mensonges.

Et quelques questions :

  • Peut-on se permettre de faire des promesses qu’on sait qu’on ne tiendra pas, à tout un pays ?
  • Est-ce que ça étonne quelqu’un que tout un pan de la population ne croit plus (ou pas) en la politique, en ses acteurs, en ses représentants ?
  • Et surtout pourquoi ?

Mettons que les élus ne touchent plus du tout de salaire. (non même pas un peu, plus de salaire du tout c’est 0 euro par mandat, on ferait de la politique du bénévolat, comme ça devrait être et avoir toujours été)

  • N’y aurait-il pas moins de mensonges électoraux ?
  • N’y aurait-il pas moins de personnes qui se battraient pour diriger un pays ?
  • Posons carrément la question : si le sujet du cannabis n’était pas si actuel du fait des élections présidentielles prochaines, en parlerait-on autant ?
  • Que va-t-il se passer après les élections ?

Après cette comédie que sont les élections, sur TDME il y a de grandes chances (à moins que votre webmestre préféré ne soit jeté à la rue d’une façon ou d’une autre) que l’on parle toujours et autant du cannabis.
Mais ailleurs ?

  • Est-ce que ce sera encore un sujet d’actualité en dehors du 18 joint, et de la marche mondiale (qui est aussi la journée internationale du cannabis, et qui apparaît sous d’autres appellations ailleurs, selon l’endroit, mais qui est quand même représentée dans de nombreuses villes, de plus en plus nombreuses…) ?

Que de questions qu’il est légitime (et oui encore une fois) de se poser en tant que fumeur de cannabis, décomplexé, et militant pour son accès libre et légal… Et si peu de réponses…

Références :
Site du NPA
Site de la Marche Mondiale du Cannabis (branche française)
Article sur la légalisation du NPA

No tags for this post.

| Fil RSS des commentaires pour ce billet

Les commentaires sont clos.