RTBF, le 9 sept 2011

Histoire du monde : le cannabis bulgare

La culture illégale de cannabis serait en forte progression en Bulgarie. La faute, notamment, aux retraités ! Robin Cornet.

Des petites maisons entourées de jardins… Des potagers et des cultures de tomates. Dolna Ribnitza est un petit village du sud de la Bulgarie. C’est là que nous emmène un reportage de la Deutsche Welle (la radio allemande), à la rencontre de Slavka et Stefan Trentschevi. Des grands parents plutôt discrets chez qui la police a un jour débarqué. Derrière les hauts murs ceinturant la maison, les policiers ont découvert grandes trois serres. 2000 mètres carrés au total. A l’intérieur : des plans de cannabis. Slavka a expliqué aux policiers que c’est la pauvreté qui les avait poussés à remplacer les légumes par la marijuana. De maigres retraites, des problèmes de santé, une opération à la hanche à payer… la solution était facile. Au marché noir, le kilo de cannabis se négocie autour des 15.000 euros.

Dans le village, on compte de nombreuses plantations illégales. La police en a saisi 1 tonne et demi. Depuis le début de lannée, dans le district, 118 plantations ont été découvertes. Le climat est idéal. Proche de la Grèce, la marchandise transite souvent par Thessalonique.  “Qu’ils soient pauvres ne les autorise pas à se livrer à des activités criminel”, dit le chef de la police. Désemparé, mais pas dupe le commissaire Dunkin. Il suspecte les jeunes des familles de tout manigancer en se cachant derrière leurs grands parents. Reste que certains cas sont troublants. Comme l’histoire du Père Cyril Papudov. Un prêtre arrêté 7 fois pour ses plants de marijuana dans son arrière-cour.

La Bulgarie est l’un des pays plus les pauvres d’Europe… au dernier rang du classement des revenus par habitant. La retraite moyenne n’est que de 140 euros par mois. Et la pension minimum est fixée à 68 euros seulement. Des retraites qui ont été gelées, il y un an. Il faut dire que le déficit de la sécurité sociale est colossal. Et que plus d’un quart de la population bulgare est à la retraite. La crise a aussi conduit le gouvernement à geler les salaires de la fonction publique. Et, parallèlement, les prix des denrées alimentaires a augmenté, détériorant un peu plus encore les conditions de vie des Bulgares.

Tags: argent, Bulgarie, Deutsche Welle, Dolna Ribnitza, Europe, jardinage, pauvreté, retraite, santé

| Fil RSS des commentaires pour ce billet

Les commentaires sont clos.