Au départ, il ne voulait pas. Mais devant l’insistance du président, le prévenu a fini par accepter d’être jugé en comparution immédiate par le tribunal. Bien lui en a pris, car sa peine a pu être aménagée. Hier, Slim Akim Merabet, 31ans, domicilié à Lorient, a été condamné à 15mois de prison ferme pour trafic de stupéfiants. Au regard de sa situation familiale, il sera placé sous surveillance électronique et purgera sa peine depuis son domicile lorsqu’il n’exercera pas son métier de livreur.

Dimanche 24janvier, péage de la Gravelle, entre LeMans et Rennes. Slim Akim Merabet est interpellé par la Douane en possession de cinq kilos de cannabis.

Où les a-t-il achetés, à qui et pourquoi?

«À Clichy, à un fournisseur que je ne connaissais pas. C’était pour ma consommation personnelle et pour dépanner».

Pour combien?

Le président peine à obtenir une réponse précise.

«2.000… 3.000€… mais le fournisseur m’a fait une avance de 6.000€ sur une partie des cinqkilos».

«Et vous voulez que je vous crois?», s’étrangle le président.

«Mon père a acheté un terrain, mais il a du mal à payer. Je voulais lui venir en aide».

«C’était donc pour l’argent», en conclut le président.

Réquisition du procureur:

«Il a voulu jouer au chat et à la souris. Et il a perdu. Ne soyons pas dupe. Nous avons ici affaire à une mule qui essaye de protéger son fournisseur et ses clients».

«Mon client est mort de trouille. J’ignore si c’est une mule. Ce que je sais, c’est qu’il sait qu’il a fait une énorme erreur. Il est inséré dans la société. Ce serait une faute de l’incarcérer», plaidera son avocat.

Le télégramme, le 28 janvier 2010

Source : http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/morbihan/cinq-kilos-de-cannabis-15-mois-de-prison-au-lorientais-28-01-2010-757522.php

Au départ, il ne voulait pas. Mais devant l’insistance du président, le prévenu a fini par accepter d’être jugé en comparution immédiate par le tribunal. Bien lui en a pris, car sa peine a pu être aménagée. Hier, Slim Akim Merabet, 31ans, domicilié à Lorient, a été condamné à 15mois de prison ferme pour trafic de stupéfiants. Au regard de sa situation familiale, il sera placé sous surveillance électronique et purgera sa peine depuis son domicile lorsqu’il n’exercera pas son métier de livreur. Dimanche 24janvier, péage de la Gravelle, entre LeMans et Rennes. Slim Akim Merabet est interpellé par la Douane en possession de cinq kilos de cannabis. Où les a-t-il achetés, à qui et pourquoi? «À Clichy, à un fournisseur que je ne connaissais pas. C’était pour ma consommation personnelle et pour dépanner». Pour combien? Le président peine à obtenir une réponse précise. «2.000… 3.000€… mais le fournisseur m’a fait une avance de 6.000€ sur une partie des cinqkilos». «Et vous voulez que je vous crois?», s’étrangle le président. «Mon père a acheté un terrain, mais il a du mal à payer. Je voulais lui venir en aide». «C’était donc pour l’argent», en conclut le président. Réquisition du procureur: «Il a voulu jouer au chat et à la souris. Et il a perdu. Ne soyons pas dupe. Nous avons ici affaire à une mule qui essaye de protéger son fournisseur et ses clients». «Mon client est mort de trouille. J’ignore si c’est une mule. Ce que je sais, c’est qu’il sait qu’il a fait une énorme erreur. Il est inséré dans la société. Ce serait une faute de l’incarcérer», plaidera son avocat.
Tags: actualité, condamnation, lorient, résine

| Fil RSS des commentaires pour ce billet

Les commentaires sont clos.