Source, le 18 octobre 2011

Selon un sondage, un nombre record d’Américains se disent favorables à la légalisation de la marijuana dans leur pays, contre 46% qui y restent opposés.

Il y a un an, 46% s’étaient déclarés favorables à la légalisation de cette drogue. © KEYSTONE

Il y a un an, 46% s’étaient déclarés favorables à la légalisation de cette drogue. © KEYSTONE

La moitié des Américains, soit un nombre record, se disent favorables à la légalisation de la marijuana dans leur pays, contre 46% qui y restent opposés, révèle un sondage de l’institut Gallup publié lundi.

Il y a un an, 46% s’étaient déclarés favorables à la légalisation de cette drogue, et en 1969, lorsque Gallup leur a posé la question pour la première fois, ils n’étaient que 12%, contre 84% s’opposant à toute légalisation.

“Si cette tendance se confirme, la pression va s’accentuer pour que les lois s’adaptent à ce souhait des gens”, notent les sondeurs de Gallup dans un communiqué.

Les partisans de la légalisation de la marijuana sont proportionnellement encore plus nombreux parmi les Américains de gauche (69%), chez ceux âgés de 18 à 29 ans (62%) et parmi ceux qui vivent à l’Ouest du pays (55%).

Les catégories les moins enclines à soutenir une telle démarche sont les Américains de plus de 65 ans (31%), les conservateurs (34%) et les Américains vivant dans le Sud des Etats-Unis (44%).

En novembre 2010, les électeurs de Californie ont rejeté largement par référendum la légalisation complète de la consommation, de la culture et du commerce du cannabis.

Dans l’ensemble du pays, 16 Etats et le district de Columbia ont légalisé la production et la consommation de marijuana à des fins médicales. Quatorze Etats ont quant à eux dépénalisé la possession de faibles quantités de cannabis.

Quelque 850.000 Américains ont été arrêtés en 2009 pour des infractions liées à la marijuana, selon des chiffres du FBI: dans neuf cas sur dix, ils ont été arrêtés pour possession de cannabis.

Tags: institut Gallup, record, sondage, usa

| Fil RSS des commentaires pour ce billet

Les commentaires sont clos.