Cannabis Sans Frontières, 18 janvier 2012

Qui prétendait que le plombier polonais viendrait piquer le joint des français ?

Même si c’est une droite dure au pouvoir en Pologne, il y a parfois des initiatives qui portent un fabuleux espoir…. à partager sans modération.

A quand une coalition “Cannabis Libre” en France pour colmater la fuite en avant ?

L’article original en anglais

Le parti libéral, mouvement dirigé par Janusz Palikot testera vendredi les nouvelles lois adoptées en décembre laissant le choix au procureur de poursuivre, ou pas, une personne interpellée en possession de drogues pour un usage personnel.

« Nous invitons tous les représentants de la Free Hemp society (l’organisation polonaise Cannabis Libre), un groupe avec lequel nous sommes en coopération franche et amicale, pour venir partager un « joint » dans cette enceinte, afin de voir si la loi qui a décriminalisé l’usage personnel est vraiment bien faite, ou si il est nécessaire d’apporter un amendement que nous présenterons vendredi » a déclaré le député Janusz Palikot.

De toute les manières, il souhaite une décriminalisation totale, et il a déjà déplacé une montagne en faisant voter des lois plus clémentes.

Avant les élections générales du 9 octobre, le Premier Ministre Donald Tusk avait déclaré qu’il était opposé à la légalisation des drogues douces. Suivant ses convictions, il a écarté toute possibilité de coalition avec le parti de Janusz Palikot, qui a surpris en recueillant plus de 10% des votes aux élections.

Source : PAP Traduction : CannabisSansFrontieres.org

http://www.thenews.pl/1/9/Artykul/8…

The liberal Palikot Movement party will be testing laws introduced in December last year that gave prosecutors the choice as to whether to charge someone, or not, who is found to be in possession of soft drugs for personal use.

“We want to invite representatives of the Free Hemp society, a group that we are on friendly terms with, to smoke a joint in this room, to see whether the law that already decriminalised [personal use] really did do so : or whether there is a need for the amendment that we are presenting on Friday,” MP Janusz Palikot has said.

However, Palikot, who wants total decriminalization, faces an uphill struggle in his bid for more lenient laws.

Prior to the 9 October general election, Prime Minister Donald Tusk declared that he was against the legalisation of soft drugs.

Following this reasoning, he ruled out any possible coalition with the recently formed Palikot’s Movement, which won a surprise ten percent share of the vote in the election. (nh/pg)

Tags: Agnieszka Sieniawska, amendement, Association Polonaise de l’Usage des Drogues, Barbara Wilamowska, Bureau National de Prévention de la toxicomanie, Donald Tusk, Georges Soros, Krajowe Biuro Do Spraw Przeciwdziałania Narkomanii, Lech Wałęsa, loi, pologne, Polska Sieć Polityki Narkotykowej, possession, Wisława Szymborska

| Fil RSS des commentaires pour ce billet

Les commentaires sont clos.