Le Parisien, le 25 juin 2012

Un homme a dénoncé à la police son fils de 27 ans, ambulancier de profession, après avoir découvert des sacs contenant 250 kilos de résine de cannabis dans son studio à Tarascon (Bouches-du-Rhône), a-t-on appris lundi de sources proches de l’enquête.

Le jeune homme a été placé en garde à vue dimanche dans les locaux de la police judiciaire à Marseille pour infraction à la législation sur les stupéfiants, selon les mêmes sources.

Son audition peut durer jusqu’à jeudi.

L’appartement devant être mis en location, le père de famille a alerté les autorités, soupçonnant son fils d’être la “nourrice” (personne qui cache la drogue chez elle contre rémunération) d’un réseau structuré de trafiquants de drogue, a précisé une de ces sources, ajoutant que la valeur des produits saisis est estimée à plus de 400.000 euros.

Dans la région de Tarascon également, les douaniers ont saisi dans la nuit de dimanche à lundi, au péage autoroutier d’Arles (Bouches-du-Rhône), trois valises contenant 286 kilos de haschich dans un bus faisant la liaison entre l’Espagne et la Roumanie.

Elles appartenaient à un des passagers, âgé de 37 ans, qui a été interpellé et placé en garde à vue.

Les deux enquêtes ont été confiées par le parquet à l’Office central de la répression du trafic illicite des stupéfiants (Ocrtis) de la Direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) de Marseille.

AFP

Tags: arrestation, cannabis, dénonciation, DIPJ, DIPJ de Marseille, Direction interrégionale de la police judiciaire, drogues, espagne, GAV, infraction à la législation sur les stupéfiants, législation, marseille, nourrice, Ocrtis, Office central de la répression du trafic illicite des stupéfiants, péage autoroutier d'Arles, police, résine de cannabis, Roumanie, Tarascon, trafic

| Fil RSS des commentaires pour ce billet

Les commentaires sont clos.