Et donc ce matin, Bernard Rappaz n’était pas à 10h au rendez vous avec les journalistes qui l’attendaient devant la prison dans laquelle il était sensé se présenter ce matin. Il n’est donc pas venu et il s’est expliqué sur rhonefm.ch, lors d’une interview rapide diffusée à 12h15 sur la radio locale. Un article a été publié par l’ats, l’afp suisse.

Bernard Rappaz: le chanvrier ne s’est pas présenté à la prison

Condamné à une peine de cinq ans et huit mois de réclusion, le chanvrier valaisan Bernard Rappaz ne s’est pas présenté à la prison des Iles à Sion où il doit purger sa peine. Plusieurs médias présents ont constaté l’absence du chanvrier.

L’agriculteur avait déjà annoncé qu’il ne souhaitait pas se rendre à la prison par ses propres moyens. Dans une interview réalisée lundi et diffusée mardi par Rhône FM, il déclare attendre qu’on vienne le chercher. “C’est une question de principe”, précise-t-il.

Le chanvrier a été condamné en novembre 2008 pour violation grave de la loi fédérale sur les stupéfiants et gestion déloyale aggravée. Son dernier recours a été déclaré irrecevable par le Tribunal Fédéral en octobre 2009. Le 1er février dernier, il a déposé une demande de révision de son procès.

(ats / 16 mars 2010 12:45)

Tags: Bernard Rappaz, chanvre, condamnation, Politique, prison

| Fil RSS des commentaires pour ce billet

Les commentaires sont clos.