17 mars 2010

par Eric Felley – Le chanvrier espérait se faire coffrer mercredi sur la colline de Farinet. Mais la police n’est pas venue.

Après avoir refusé de se constituer prisonnier lundi, Bernard Rappaz avait dans l’idée de le faire mercredi sur un lieu de son choix. Mais ce fut le calme plat.

«Quand j’ai compris que la police ne viendrait sans doute pas, je me suis servi un morceau de fromage», plaisante celui qui a d’ores et déjà prévenu qu’il ferait une grève de la faim une fois en prison. S’il a choisi la colline de Farinet pour ses derniers moments de liberté, c’est pour marquer les similitudes avec le héros du XIXe siècle: «Nous avons en commun l’anticonformisme, l’amour de la liberté, l’insoumission et je n’ai pas plus peur que lui de la mort.»

Le Valaisan a été condamné en 2006 à cinq ans et huit mois de prison pour son commerce de chanvre à répétition. Il a épuisé toutes les voies de recours et demandé la révision de son procès. Son refus d’entrer en prison et son écho médiatique agacent visiblement la police valaisanne. Quand et comment mettra-t-elle la main sur le récalcitrant? Pas de précision: «C’est un citoyen comme un autre, précise Jean-­Marie Bornet, porte-parole de la police. Il doit respecter la démocratie et l’autorité. Nous ne voulons pas entrer dans son jeu. Nous ne jouons pas aux Guignols de l’info.»

Mercredi dans la journée, Bernard Rappaz est donc rentré chez lui. Un peu penaud, un peu désorienté, il se disait que c’était une bien belle journée de printemps pour entrer en prison si longtemps. Il est aussi parfaitement conscient qu’il peut désormais être arrêté à tout instant.

Quinze ans de combat

1993 Première culture de chanvre arrachée par la police. Le produit de sa culture, subventionné dans un premier temps par la Confédération, servait à faire de la tisane.
1996 Affaire des coussins thérapeutiques destinés aux insomniaques: 16 mois de prison.
2001 Affaire Valchanvre. Séquestre de 45 tonnes de produits. Selon le procureur, la société et la ferme de Rappaz sont les plus gros pourvoyeurs de cannabis de Suisse.
2006 Condamnation à 5 ans et 8 mois en première instance.
2008 Peine confirmée par le Tribunal cantonal puis par le Tribunal fédéral en octobre 2009.

http://www.20min.ch/ro/news/romandie/story/Il-defie-les-autorites-valaisannes-18381599

No tags for this post.

| Fil RSS des commentaires pour ce billet

Les commentaires sont clos.