Argentine : Après une course-poursuite, 500 kilos de marijuana saisis

El Siglo, le 7 août (ES)

La procédure a été menée dans la ville de Gobernador Virasolo. Le personnel ade l’AFIP, les douanes et la police fédérale y ont participé. La drogue a été trouvée dans un camion qui a été abandonnée par ses occupants.


Argentine : 110, 142 et 50 kilos de cannabis saisis

Missiones Online, le 7 août 2010 (ES)

Près d’une 700kgs en comptant la saisie de Gobernador Virasolo (voir ci-dessus). 110,770 kgs saisis à Posadas dans une camionnette garée, avec un revolver sous le siège. 142,917 kgs saisis sur un homme dans une audi A4, vers l’aéroport de Buenos Aires, l’homme comptait s’envoler avec sa voiture. Et 50 kgs cachés dans deux faux fonds d’une voiture. Cette dernière opération a eu lieu au “Paraje El Arco” à la frontière avec la province de Corrientes.


Nouvelle Zélande : Un enfant de 12 ans vendait du cannabis à l’école

3newz.co.nz, le 8 août 2010 (EN)

Plus de 100 élèves des écoles primaires et intermédiaires ont été attrapés ou suspendus pour de la drogue l’année dernière. Parmi les jeunes qui ont subit ces mesures disciplinaires, on trouve un enfant d’Auckland de 12 ans, qui avait acheté 1 kg de cannabis pour le revendre à son école intermédiaire (collège), selon le journal The Herald. Le jeune à qui un membre de sa famille avait donné le shit à revendre, s’est fait attraper en fumant à son école, à Manurewa, Nouvelle Zélande. Après une enquête, le jeune homme a été renvoyé du collège. [...]


The Crown says Rodney George Elliott, who has been convicted of cultivating cannabis, possessing cannabis for supply and three counts of selling, giving or supplying cannabis, offended from his home and should 'lose it'. Photo / APNouvelle Zélande : Un dealer pourrait perdre sa maison

nzherald.co.nz, le 8 août 2010 (EN)

Un homme a été arrêté pendant une grosse opération de police contre la drogue, dans sa luxueuse “villa d’1/2 million de dollars, sur la plage Wainui”, et il pourrait “la perdre” selon the Crown. [...] Elliott avait été reconnu coupable : culture de cannabis, possession de cannabis,  fournir trois comptes de vente, don ou session de cannabis.


Espagne : Un incendie met en lumière une plantation de cannabis

ABC Madrid, 8 août 2010 (ES)

Les agents de la garde civile ont arrêté le gérant d’une ferme de marijuana [...]


Canada : Un policier condamné dans une affaire de drogues a droit à un nouveau procès

Branchez-vous, le 7 août 2010

Les juges ont estimé que le premier procès n’avait pas été équitable.

Deux ans et demi après avoir été reconnu coupable de production de cannabis, Jean-François Paré sera jugé à nouveau. La Cour d’appel a décidé d’un nouveau procès, en raison d’un manque d’équité lors du premier jugement de janvier 2008.

Reconnu coupable et condamné à 42 mois de prison, ce policier de la ville de Québec avait contesté la crédibilité des témoins présentés par le ministère public. Selon lui, ils auraient témoigné contre lui par vengeance.

Jean-François Paré, avait été arrêté en 2005 après la découverte de plans de Cannabis chez un de ses amis d’enfance.


USA/Canada : UNE MENACE CHANVRESQUE – La légalisation du cannabis en Californie pourrait nuire à l’économie canadienne

VancouverSun, 7 août 2010 (EN)

Un référendum prévu en Californie sur l’opportunité de légaliser la marijuana a alimenté un débat parmi les blogueurs et les experts sur cette question: Est-ce-que la légalisation aux États-Unis peut nuire à l’économie canadienne? [...]


USA : La marijuana médicale de San Jose (Californie)  attire des milliers de personnes

Mercury News, le 8 août 2010 (EN)


USA : Le programme pour la marijuana médicale du Dakota géré par les enseignes d’alcool

TestCountry.com (Blog), 7 août 2010 (EN)


USA, Amérique latine : Guerre à la drogue -  Pourquoi les Etats-Unis et l’Amérique latine pourraient être enfin prêts à mettre fin à une guerre stérile de 40 ans ?

The Guardian, le 8 août 2010 (EN)

Le président du Mexique, Felipe Calderon, est le dernier dirigeant latino pour appeler à un débat sur la légalisation des drogues. Et aux Etats-Unis, les libéraux et libertaires de droite font pression pour une fin de la prohibition. Quarante ans après que le président Nixon ait lancé la «guerre à la drogue» le mouvement vers un renoncement de la lutte est croissant.

Nicaragua Cocaine

Un Nicaraguayen fume un joint de marijuana dans un quartier pauvre du port de El Bluff. Les militants estiment que ces zones sont idéales pour les barons de la drogue au profit de personnes ayant peu d’attentes. Photographie: Oswaldo Rivas / REUTERS

[...]


Grande Bretagne : Une chance unique de repenser la politique des drogues

The Guardian, 8 août 2010 (EN)

M. Cameron et M. Clegg sont parfaitement placés pour lancer un débat national sur l’opportunité d’essayer la légalisation.

Si l’objectif de la politique des drogues était de faire en sorte que des substances toxiques soient à la disposition de ceux qui les veulent dans une économie de marché florissante contrôlée par des gangs criminels et meurtriers, alors les dispositions actuelles seraient idéales.

Si, toutefois, l’objectif est de réduire la quantité de médicaments consommés et de limiter les méfaits associés à la toxicomanie, il serait grand temps de changer la politique actuelle. Ca a raté.

Ce n’est pas un échec partiel. Depuis le temps que les tribunaux et les prisons sont les outils de contrôle des drogues, leur utilisation a augmenté. La police est impuissante à contrôler le flux. Une estimation récente a calculé que 1% environ de l’offre totale au Royaume-Uni est saisie. [...]


France : 3 kg de cannabis et 3 000 euros saisis à Vaux-sur-Mer

Sud Ouest, 7 août 2010

Le Charentais de 20 ans livrait du cannabis. Lundi, au marché de Vaux-sur-Mer, deux policiers en civil, en contrôles, remarquent le comportement suspect du passager d’un véhicule venant de se garer. Celui-ci sort de la voiture un sac à la main quand il reconnaît les policiers et s’empresse de déposer le sac à terre avant de s’éloigner. Les policiers le rattrapent et découvrent sur lui 3 000 euros, dont 1 500 dans son caleçon, et 2 kg de résine de cannabis rangés dans le sac. L’enquête a déterminé que ce Charentais de 20 ans livrait du cannabis. Les policiers sont remontés jusqu’au payeur, un habitant d’Arvert. Au domicile de ce dernier, ils ont saisi 1 kg de cannabis supplémentaire. Tous deux ont comparu au tribunal de Saintes ; le vendeur a été écroué et l’acheteur placé en contrôle judiciaire.


France : Il porte plainte pour agression et se fait arrêter pour culture de cannabis

AFP, le 7 août 2010

EVRY — Un trentenaire, qui avait porté plainte pour une agression à son domicile de Massy (Essonne), s’est fait arrêter après que les policiers ont découvert qu’il cultivait le cannabis à son domicile depuis environ quatre ans, a-t-on appris vendredi de source policière.

Lundi, l’homme avait porté plainte après s’être fait ligoter et menacer chez lui par deux hommes qui espéraient obtenir de l’argent et de la drogue. Après le dépôt de sa plainte, les policiers se sont rendus à son domicile où ils ont découvert des plants de cannabis dans une pièce équipée de lampes et d’un ventilateur.

“Ils ont établi d’après ses factures d’électricité (la culture du cannabis nécessitant un fort éclairage, ndlr), que cette culture avait commencé en janvier 2006, et qu’au moins 15 à 20 kg de cannabis avaient été récoltés”, précise-t-on de même source.

Placé quatre jours en garde à vue, l’homme devait passer en comparution immédiate vendredi après-midi.


France (Quimper)  Deux jeunes interpellés lors d’un contrôle routier

Le Télégramme, 6 août 2010

Jeudi, à 23 h 45, au rond-point de Ludugris, l’attention des policiers a été attirée par un véhicule dont le conducteur avait omis de mettre son clignotant.

Lors du contrôle, ils se sont rapidement aperçus que l’automobiliste et son passager présentaient des signes d’addiction. Ils les ont soumis à un contrôle d’alcoolémie, qui s’est révélé négatif, et à un test salivaire qui s’est lui révélé positif au cannabis.

Garde à vue et perquisition

Des petites quantités d’héroïne et de résine de cannabis ont également été saisies. Les deux jeunes, originaires de Pont-l’Abbé et Plonéour-Lanvern, âgés de 27 ans et 30 ans, ont été placés en garde à vue. Une perquisition menée à leur domicile respectif n’a rien donné.

Le passager sera convoqué le 28 septembre devant le délégué du procureur et devra suivre un stage de sensibilisation à l’usage de stupéfiants. Le conducteur, dont les résultats de l’analyse de sang sont attendus pour connaître le taux, sera convoqué devant le tribunal correctionnel pour conduite sous l’emprise de stupéfiants.

Cathy Tymen


Nouveau GIR à Grenoble: lier délinquance et économie souterraine, c’est pertinent?

Le Post, 6 août 2010

Les policiers surveillent le quartier de la Villeneuve, à Grenoble
MAXPPP
Jeudi, Brice Hortefeux, le ministre de l’Intérieur, a installé un nouveau groupe d’intervention régionale (GIR) à Grenoble, en Isère. Cette initiative est liée aux nuits de violences entre jeunes et policiers qui ont eu lieu dans le quartier de La Villeneuve, après la mort, le 16 juillet dernier, de Karim Boudouda, le braqueur du casino d’Uriage-les-Bains, tué par la police, alors qu’il avait ouvert le feu avec une arme de guerre.

Mais au fait, c’est quoi un GIR? Comment ça marche? Et est-ce efficace?

1. Un GIR, qu’est-ce que c’est?
Les groupes d’intervention régionaux ont été créés par Nicolas Sarkozy en mai 2002, à son arrivée au ministère de l’Intérieur. Leur objectif est de lutter contre l’économie souterraine et les différentes formes de délinquance qui en découlent. Il existe actuellement 36 GIR en France, en comptant celui de Grenoble.

Ces unités sont composées de représentants de la police, de la gendarmerie, des douanes et du fisc, des caisses d’allocations familiales, de la caisse primaire d’assurance maladie et l’Urssaf, détaille Le Point.fr. Ce jeudi à Grenoble, Brice Hortefeux a résumé comme ceci le but d’un Gir: “Frapper là où ça fait mal, notamment au portefeuille”.

Sur Le Post, Michel Kokoreff, sociologue spécialisé dans les phénomènes de drogues et auteur de “La drogue est-elle un problème” explique que “la coopération entre magistrats, police et services fiscaux existe en réalité depuis assez longtemps”. Pour ce professeur à l’université de Nancy 2, Nicolas Sarkozy a “institutionnalisé ce qui existait déjà en pratique”. “On conçoit aisément que dans les grosses enquêtes, police et justice ne travaillent pas de manière isolée”, indique-t-il.[...]

Jusqu’à 5 kg de cannabis et de l’héroïne écoulés par mois sur Moulins

laMontagne.fr, le 6 août 2010

Placés en détention provisoire hier soir, trois hommes de 25 à 40 ans devraient être jugés lundi pour un trafic de stupéfiants sur la région moulinoise. Au moins 28 kg de résine de cannabis vendus, et 64 g de cocaïne saisis avec 12.500 ?.
Éric Moine

Même s’il a déjà été condamné une fois à une amende avec sursis pour avoir consommé des stupéfiants, le fournisseur présumé d’un réseau de stupéfiants incarcéré hier à la maison d’arrêt de Moulins, n’aurait pas vendu 28 kg de résine de cannabis pour payer ses joints. Son “second”, qui en a écoulé 18 kg, affiche, lui, un casier judiciaire blanc comme neige :

« Désormais, explique un gendarme proche de l’enquête, le trafic local de stupéfiants n’est plus l’apanage de drogués qui revendent pour se payer leur dose. On tombe maintenant sur des gens qui ne sont là que pour l’appât du gain ».

Et c’est le gros lot. Lors de leurs perquisitions, les gendarmes de la compagnie de Moulins ont découvert des paquets de liasses de billets. Près de 13.000 ? en liquide qui dormaient sous un lit.

Ils ont aussi saisi 64 g de cocaïne et environ 1 kg de résine de cannabis. Seulement 1 kg pour au moins 28 kg déjà établis par l’enquête, parce que ce commerce avait trouvé le bon filon, sur la région de Moulins, avec apparemment une “antenne” sur la Nièvre. Le principal suspect en serait arrivé à revendre jusqu’à 5 kg par mois.

Sur les cinq personnes placées en garde à vue cette semaine, trois ont été placées, hier soir, en détention provisoire. Ils devraient se retrouver devant le tribunal correctionnel lundi en comparution immédiate. Deux Bourbonnais de 25 ans et un de 40 ans qui risquent cette fois un autre gros lot : dix ans d’emprisonnement et 7,5 millions d’euros d’amende.

Tags: revue de presse

| Fil RSS des commentaires pour ce billet

Les commentaires sont clos.