Un bout de résine de cannabis gros comme «le bout rouge d’une allumette». «Lourd comme une feuille de cigarette».

2 août 2008: lors d’une fouille au corps, les surveillants de la maison d’arrêt de Saint-Brieuc retrouvent un minuscule morceau de shit (0,1g) sur un détenu. Un morceau «retrouvé par terre», selon Sinan Bayazit, alors responsable de l’entretien du premier étage de la prison. Depuis la fin juillet, le jeune homme, âgé de 34 ans, est sorti de détention et vit chez ses parents dans l’Oise. Mais ce jeudi, son séjour en prison le rattrape: il comparaît devant le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc pour «détention non autorisé de stupéfiants en récidive de récidive». «Depuis ma sortie de prison, je travaille dans la restauration. Je suis sur la bonne voie et j’essaye de faire le maximum pour ne pas retomber là-dedans», explique le prévenu, ancien toxicomane, fier de raconter sa métamorphose à la présidente du tribunal. Seulement, moins de deux minutes plus tard, c’est un homme terrassé -un mouchoir rouge en papier dans les mains pour essuyer ses larmes – qui fait face au tribunal. Car le procureur Alain Le Coz vient d’achever son réquisitoire en réclamant la peine plancher – quatre ans ferme – à l’encontre de celui qui compte huit condamnations à son casier judiciaire, dont troispour des affaires de stupéfiants.

«Il a largement payé»

Me de La Corbière, le conseil du prévenu, prend alors la parole: «Vous avez devant vous un jeune homme qui a purgé toutes ses peines. Aujourd’hui, il comparaît pour une chose anodine: 0,1g de résine de cannabis. Il est déjà passé en commission de discipline à la maison d’arrêt pour cette affaire. Il a écopé de dixjours en cellule disciplinaire, dont cinq avec sursis. Il a parfaitement compris la leçon et largement payé». Le tribunal n’est pas du même avis et la sanction tombe: sixmois de prison ferme. Un jugement «clément», selon la présidente du tribunal, qui insiste sur «les garanties exceptionnelles de réinsertion» de Sinan Bayazit.

Le télégramme, le 11 décembre 2009 (Julien Vaillant)

Source : http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/cotesarmor/saint-brieuc-22-six-mois-ferme-pour-0-1-g-de-resine-de-cannabis-11-12-2009-694558.php

Tags: actualité, condamnation, résine, ridicule

| Fil RSS des commentaires pour ce billet

Les commentaires sont clos.