Buju Banton : verdict aujourd’hui ?
le lundi 27 septembre 2010 (Reggae France)

Le jury n’ayant pu parvenir à un verdict jeudi et vendredi, les délibérations se poursuivront aujourd’hui. Tout le week-end, des appels à la prière en faveur de Gargamel ont été lancés via Internet. S’il est reconnu coupable des accusations, Buju Banton pourrait passer au moins 20 ans derrière les barreaux. Il risque la perpétuité, et une amende de 4 millions de dollars.

L’objet des débats était donc de déterminer l’implication de Buju Banton. L’accusation, menée par Jim Preston l’a décrit comme le cerveau de l’affaire, ce dont il se défend. “Je cherchais à impressionner Johnson (le dealer, qui s’est révélé un indicateur du gouvernement, ndlr). C’est comme ça que je me suis retrouvé dans cette situation” (…) “Je parle trop mais je ne suis pas un dealer”.
A la question : Pourquoi avez-vous goûté la cocaïne, Buju Banton répondit : “Je ne sais pas pourquoi j’ai fait ça. Si je pouvais, je remonterais le temps.”

Son avocat a dénoncé une machination, et mis en exergue le rôle joué par Johnson, qui aurait “vigoureusement incité” Buju Banton a faire des deals de cocaïne, entre juillet et décembre 2009. Buju Banton a déclaré qu’il ne savait pas qu’il verrait de la drogue en accompagnant Johnson dans l’entrepôt où il fut filmé goûtant la cocaïne : selon lui, Johnson devait lui montrer un bateau qu’il possédait. Une version confirmée par Johnson qui a reconnu n’avoir jamais dit à Buju qu’il verrait la marchandise.

Buju Banton au coeur d’un procès pour trafic de drogues
le 23 septembre 2010 (Cyberpresse)

Buju Banton, chanteur Reggae jamaïcain

La star jamaïcaine du reggae Buju Banton est au coeur d’un procès fédéral pour trafic de stupéfiants, après qu’un informateur a fait état de plusieurs rendez-vous et enregistrements à charge, présentés mardi au tribunal.

Banton et l’informateur en question, Alexander Johnson, qui a travaillé pour le gouvernement fédéral, se sont rencontrés l’été dernier à bord d’un avion entre l’Espagne et Miami, à l’issue de la tournée européenne du chanteur jamaïcain. C’est au cours de ce vol que les deux protagonistes ont commencé à parler de drogues.

«Il m’a dit qu’il organisait le transport de stupéfiants entre le Venezuela et l’île de Saint-Martin», a témoigné Johnson. «Il a également transporté des fonds à des trafiquants établis en Angleterre», a-t-il ajouté.

Des enregistrements sonores relatant ces faits et des conversations téléphoniques ont été diffusés mardi au tribunal.

Banton, quatre fois nommé aux Grammy Awards, doit répondre de nombreuses charges, dont celles de trafic de stupéfiants en bande organisée et port d’arme prohibée.

Pour sa défense, l’avocat de l’artiste, David Markus, a expliqué que toutes les conversations enregistrées et évoquant des histoires de drogues l’avaient été alors que son client et l’informateur étaient ivres.

Le procès de Buju Banton a débuté
le mardi 21 septembre 2010 (Reggae France)

Arrêté en décembre 2009 et incarcéré depuis en Floride, Buju Banton va pouvoir s’expliquer devant la justice. Maintes fois repoussé, son procès a débuté hier à Tampa, relate l’agence Associated Press. Et les choses ne s’annoncent pas bien pour Gargamel, qui risque la prison à perpétuité s’il est convaincu par le jury.

James Preston, du Ministère Public, a révélé au jury le contenu de conversations enregistrées : “Sais-tu où je peux trouver de la cocaïne ?” aurait ainsi demandé l’artiste à Alexander Johnson, qui s’est révélé être un indic’. Selon Preston, Buju Banton cherchait à développer de nouveaux trafics, en plus de ceux qu’il avait déjà mis en place.

Selon Preston, Banton et Johnson se serait rencontrés dans un vol entre l’Espagne et Miami, alors qu’il rentrait de sa tournée européenne l’été dernier : “Je te donne de l’argent, aurait-il dit à Johnson. Tu achètes, tu vends, et me donnes l’argent”.

Les images vidéos de Buju plongeant son doigt dans la cocaïne pour la goûter lors de la transaction le 8 décembre 2009, filmée par la police, n’arrangeront sûrement pas les choses. “Oui, il a goûté la cocaïne, a déclaré son avocat, David Markus. Non, il n’est pas un trafiquant de drogue. Il n’était pas concerné par la transaction.”

Mais ce n’est pas la version développée par ses deux co-accusés, qui ont accepté de plaider coupable et de témoigner contre Buju au procès. David Markus entend démontrer que Buju Banton a été piégé par Alexander Johnson, et a mis en lumière son passé devant le jury. Johnson, à le croire, était un trafiquant de drogue qui importait de la cocaïne depuis la Colombie, jusqu’à son arrestation en 1994. Coopérant avec les autorités, selon la formule consacrée, il n’aurait fait que trois ans de prison avant de travailler pour plusieurs agences du gouvernement, empochant au passage 3,3 millions de dollars, et plus de 50 000 dollars rien que pour l’affaire Buju Banton.

Alexander Johnson n’a jamais eu de métier, a declare Markus. Au lieu de ça, il piège les gens”. Il a également confirmé que Gargamel témoignerait bel et bien à son procès :”Il n’a rien à cacher. La vérité est de son côté dans cette affaire, car il n’a rien fait.”

Source : Associated Press

Tags: buju banton, procès

| Fil RSS des commentaires pour ce billet

Les commentaires sont clos.